Nourrir sa Créativité selon Julia Cameron #7

Lors d’un précédent article consacré aux techniques de créativité, j’avais abordé la technique de Julia Cameron, les pages du matin.

Le présent article vient donc en complément, apporter d’autres techniques extraits du même livre, agrémenté de quelques conseils que j’ai ajouté de part mon expérience.

 

« Une certaine quantité de rêverie est bonne, comme un narcotique à dose discrète. »
Victor Hugo

 

  • Le rendez-vous avec l’artiste

Le «Rendez-vous d’artiste» consiste à prendre rendez-vous avec soi-même, à poser ce créneau dans votre agenda pour profiter d’un temps où vous pourrez nourrir votre imagination. Ce temps peut être consacré à diverses activités comme une sortie culturelle (exposition ; musée ; spectacle ; film ; concert….) ou du shopping, une découverte culinaire ou même encore une activité plus physique. Le principe est de remplir son réservoir créatif d’images, d’idées, d’influences récupérées au travers de ce rendez-vous. J’irai même plus loin, en tant que créative, chaque film, lecture, rencontre… sont des opportunités de nourrir notre imaginaire et, même s’il est intéressant de se caler un créneau spécifique dans son agenda, la croyance qu’en permanence notre créativité puise dans chaque moment, chaque activité, permet de se nourrir au quotidien.

  • Promenade hebdomadaire

Julia Cameron fait éloge de la marche afin de se dégourdir l’esprit. Cela permet en effet, de libérer de l’espace, de se connecter à la nature, de se vider la tête. D’autres activités qui ont les mêmes bénéfices peuvent être envisagées. Le sport d’une manière générale a l’avantage de se vider l’esprit, tout en étant bénéfique pour notre condition physique et notre bien-être. De plus, la pratique régulière permet une libération d’endorphines et un meilleur renouvellement des neurones. La méditation ou l’auto-hypnose ont également de grands avantages. La pratique régulière de l’un ou l’autre permet de couper le dialogue intérieur, d’apprendre à canaliser le flot de ses pensées, tout en ayant des vertus pour la santé mentale et physique (hausse de la concentration, meilleure gestion des émotions et du stress, hausse de la qualité du sommeil et des relations aux autres, notamment une meilleure gestion des conflits…).  Il s’agit également de créer un espace d’inspiration et de mieux-être.

  • Remplir le puit

Remplir le puit consiste à apprendre à se nourrir soi-même. C’est la capacité à prêter attention, observer son environnement extérieur, être à l’écoute de soi, de son corps, de son intuition. C’est également s’offrir la possibilité d’un temps de pause, comme une rêverie, qui ouvre les possibles de la créativité. C’est aussi utiliser les activités du quotidien comme source d’inspiration (au moment de la douche, de se brosser les dents, de passer l’aspirateur, de préparer à manger, de faire les courses…). Finalement, tout est sujet à nourrir, entretenir, accéder à notre inspiration…

  • Contrat de créativité 

Si vous avez un projet créatif et que vous êtes prêt à vous engager à le réaliser jusqu’au bout, un rituel d’engagement fort consiste à établir un contrat de créativité avec soi-même. Il s’agit de mettre sur papier votre engagement et de le signer. Vous pouvez ensuite le disposer dans un endroit où il sera visible par vous au quotidien (sur votre réfrigérateur, devant votre ordinateur, sur votre bureau…). Ainsi, vous vous devrez à vous-même de laisser ce projet aboutir…

Pour aller plus loin :

  • pour en apprendre plus sur les bienfaits de la méditation et sa pratique : par ici
  • pour en apprendre plus sur les bienfaits de la rêverie : par ici
  • pour se procurer le livre « libérez votre créativité » de Julia Cameron : par ici

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles expériences créatives…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *