Construire des personnages de fiction avec le MBTI®

Origine

Le test MBTI® est issu des types psychologiques théorisés par le psychiatre-psychanalyste suisse Carl Gustav Jung (1875-1961) dans le livre du même nom. Cette théorie se réfère aux types de caractères psychologiques des individus afin de comprendre leurs fonctionnements. Ses observations l’ont amené à conclure que les différences de comportements sont le fruit de tendances spontanées qui poussent chaque personne à fonctionner d’une manière ou d’une autre.

Reprise par Isabel Briggs Myers et sa mère Katherine Cook Briggs dans les années 40, cette théorie devient une méthode pour déterminer des profils psychologiques. Proposée sous forme de questionnaire, cette méthode va se développer dans le monde et être utilisée notamment en entreprise dans le management.

Principes

Le questionnaire comprend 4 dimensions, tendances, qui sont des préférences de fonctionnement utilisées par chaque individu. Il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’un système de compréhension du fonctionnement psychique et non de caractérologie. Chaque personne possède des caractéristiques liées à toutes les dimensions dans leurs deux pôles, mais dans nos comportements quotidiens nous avons une préférence spontanée pour l’un ou l’autre de chaque pôle des 4 dimensions.

Axe 1 : L’attitude E-Extraversion / I- Introversion

Cette dimension correspond à la façon dont nous puisons notre énergie pour nous ressourcer. Elle donne l’orientation : vers le monde extérieur ou vers le monde intérieur.

Le E-Extraverti a un fort intérêt pour le monde extérieur. Il agit avant de réfléchir. Il pense à haute voix. A besoin de parler pour former son discours. Il peut changer avec facilité de point de vue et aller d’un sujet à l’autre sans se trouver perdu. Il aime le contact avec les autres et possède des facilités sociales. Il est expansif.

Le I-Introverti a un fort intérêt pour le monde intérieur. Il pense avant d’agir. Il a besoin de longuement réfléchir avant de prendre une décision. Il aime passer du temps seul. Il préfère l’écrit à l’oral. Il est plus réservé. Réfléchi.

Axe 2 : Les fonctions irrationnelles de perception : S-Sensation / N-Intuition :

Ces fonctions correspondent à la manière dont nous recueillons et utilisons l’information.

Le S-Sensation a une démarche séquentielle, un intérêt pour les faits et les résultats tangibles. Il aime le concret. Procédurier.

Le N-Intuition a une démarche globale, un intérêt pour les possibilités et les associations d’idées. Capacité intuitive. Il aime l’originalité et la nouveauté. Imaginatif.

Axe 3 : Les fonctions rationnelles de jugement ou d’évaluation T-Thinking (Pensée) / F-Feeling (Sentiment)

Cette dimension correspond à comment nous choisissons nos critères de décision.

Le T-Thinking applique une grille de critères logiques et impersonnels. Attitude d’observateur face aux événements. Impartial. Analytique.

Le F-Feeling évalue la cohérence avec une échelle de valeurs personnelles. S’implique émotionnellement dans les situations, ressent, perçoit les motivations des personnes concernées. Empathie. Subjectif.

Axe 4 : Préférence pour la perception ou le jugement : P-Perception / J-Jugement

Cette dimension correspond à la manière dont nous gérons notre temps et notre espace. Dont nous organisons notre mode de vie.

Le J-Jugement est proactif, organisé, méthodique. Il ne laisse rien au hasard et aime contrôler, planifier.

Le P-Perception est réactif. Il agit plus spontanément, en réaction aux événements. Il fait preuve d’adaptabilité. Reste disponible aux opportunités de la vie. Flexibilité.

Profils

La combinaisons des 4 dimensions donne 16 profils répartis en 4 familles :

Images empruntées au site 16personnalites.com où vous avez d’ailleurs la possibilité de passer le test gratuitement par ici

Comment appliquer le MBTI® à vos personnages ?

Il suffit pour cela de reprendre les caractéristiques de chaque profil et de les appliquer à vos personnages. Vous pouvez choisir des profils puis intégrer vos personnages à ceux-ci ou vous pouvez créer vos personnages et leur faire passer le test pour ensuite affiner leurs caractéristiques en fonction du profil trouvé. Cela permet une plus grande flexibilité dans vos choix de création.

Dimension Extraversion – Introversion

Prenez en compte la façon dont votre personnage va se comporter au monde et posez vous les questions suivantes :

  • Après une longue journée fatigante, que fait votre personnage ? Rejoint-il ses amis pour un apéro bien mérité (E) ? Ou rentre-t-il chez lui pour se couler un bon bain avec verre de vin et musique (I) ?
  • Votre personnage pratique-t-il de nombreuses activités (E) ? Ou préfère-t-il se concentrer sur 1 ou 2 (I) ?
  • Votre personnage a-t-il de nombreux amis (E) ? Ou quelques amis fidèles qu’il compte sur les doigts de la main (I) ?
  • Votre personnage a-t-il des facilités à s’exprimer lors de soirées mondaines, aime-t-il prendre la parole en groupe (E) ? Ou est-il plutôt du genre réservé, observateur (I) ?

Dimension Sensation-Intuition

Comment votre personnage prend et utilise l’information : Exemples de questions à vous poser :

  • Votre personnage perçoit-il une situation en réfléchissant aux faits, aux résultats (S) ? Ou pense-t-il plutôt aux différentes possibilités (N) ?
  • Est-il à l’écoute de son intuition (N) ? Ou à l’écoute des raisonnements logiques (S) ?
  • A-t-il besoin de détails et de concret (S) ? Est-il capable de prendre une décision sur la simple confiance de l’autre (N)?
  • Votre personnage, en situation de problème, collecte-t-il toutes les informations avant de prendre une décision (S) ? Ou est-il capable d’avoir une vision globale (N) ?
  • Est-il capable d’entrer en conflit pour un désaccord sur un point de vue qu’il estime trop fumeux (S) ? Ou donne-t-il de la validité aux points de vue des autres, même s’ils sont différents (N) ?

Dimension Thinking – Feeling

Comment votre personnage fait des choix et prend des décisions : Exemples de questions à vous poser :

  • Doit-il avoir toutes les informations sur une situation avant de se décider (T) ? Ou peut-il prendre une décision en fonction de ce qu’il ressent, de l’implication des autres dans le problème (F) ?
  • Est-il compliqué pour lui d’apprécier les personnes illogiques (T) ? S’implique-t-il émotionnellement dans les situations (F) ?
  • Fait-il preuve d’empathie pour les personnes impliquées dans une situation (F)? Ou réfléchit-il de manière objective (T) ?
  • Si votre personnage achète une voiture, va-t-il d’abord faire une étude de marché (T)? Ou se fier à l’avis des autres acheteurs (F) ?

Dimension Perception – Jugement

Comment votre personnage organise son mode de vie, comment il gère son espace et son temps : Exemples de questions à vous poser :

  • Planifie-t-il son prochain voyage dans les moindres détails (J)? Ou part-il à l’aventure en se laissant porter par les rencontres, les envies… une fois sur place (P) ?
  • Son bureau est-il ordonné (J) ? Ou aime-t-il laisser s’empiler les dossiers pour avoir une vision de son travail (P)?
  • Lors d’une soirée, votre personnage va-t-il vers les personnes qu’il connait en premier (J) ?Ou préfère-t-il aborder de nouvelles têtes (P) ?
  • En cours, votre personnage est-il organisé, méthodique dans ses notes et son planning, les matières choisies (J) ? Ou se laisse-t-il d’abord porter par des envies, découvertes, avant de s’organiser (P)?
  • Un imprévu dans une activité : va-t-il se montrer flexible et s’adapter (P) ? Ou pas (J) ?

Vous l’aurez compris, l’idée est de se baser sur toutes les caractéristiques des profils pour approfondir vos personnages sur le plan psychologique. Prêts à tester cet outil ?

Références pour aller plus loin

  • Jung, Carl Gustav, Types psychologiques, éditions Georg, 2021
  • Isabel Briggs Myers et Mary H. McCaulley, Manual : a Guide to the Development and Use of the Myers-Briggs Type Indicator, Consulting psychologists Pr, 1985
  • Cook Eileen, Build better characters : the psychology of backstory & how to use it in writing to hook readers, The creative academy for writers, 2019
  • Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux, Les types de personnalité MBTI® et CCTI®, ESF Sciences humaines éditeur, 2016.