Créativité et intuition avec l’auto-hypnose

Lorsque je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J’ai répondu « être heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question. J’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.

John Lennon

Cet article a été écrit à la suite du guide écrit par Jocelyne Striebig aux éditions Josette Lyon, dans la collection hypnosalys. J’y ai ajouté quelques références qui me paraissaient correspondre au sujet pour l’enrichir.

Créativité et intuition

La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.

Oscar Wilde

Richesse de la création

Reconnaitre d’abord sa propre singularité dans ses gestes. Avant de les proposer à son alter ego. Puis aux autres.

« Écoute petit homme ! » de Wilhelm Reich, éditions Payot

Chaque personne est riche de sa propre création, artiste de sa vie, de son destin. Tout est création mouvement, émotion. Ainsi, comme le propose l’autrice, chaque personne peut devenir l’architecte de sa vie. Comment ? En apprenant à se connaitre, à découvrir comment fonctionnent nos comportements, nos mécanismes (peurs, croyances, besoins, limites…) afin d’en reprendre le contrôle. Ou du moins, d’apprendre à les utiliser.

Qu’est-ce que créer ?

C’est savoir puiser dans l’inconscient collectif (notion développée par Carl Gustav Jung). Cette idée rejoint d’ailleurs celle d’Elizabeth Gilbert et de sa vision dont les idées nous parviennent et la manière dont nous les exploitons ou pas. Toute pensée de création précède l’acte et consiste à tirer quelque chose du néant, lui donne une existence. Et parfois, ce sont nos blocages qui nous en empêchent : « je ne suis pas capable », « je suis nul », « je n’y arriverais pas », « je n’ai pas de talent »… C’est là que l’hypnose, ou l’auto-hypnose, interviennent.

Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme

Anaxagore, 500 ans avant JC

L’intuition

Le génie en toute chose est une intuition

Honoré de Balzac

L’intuition, comme nos rêves, est un vecteur de notre subconscient. Comme pour le piano ou la marche, elle s’apprend en se pratiquant. Un peu comme dans le roman de Laurent Gounelle, Intuitio, chacun peut la développer grâce à des méthodes.

Confiance en soi et en la vie

Et quelles sont les premières compétences à acquérir pour se fier à son intuition et sa créativité ? La confiance en soi bien entendu. Car celui qui ne se sent pas à sa place dans la créativité et l’intuituin ne pourra pas les développer. La confiance en la vie à également son importance. Croire en soi, c’est ce qui permet de se mettre en mouvement. Croire en la vie, comme La loi de l’attraction, c’est ce qui permet de se poser des objectifs et de penser que peu importe la manière ou le temps que cela prendra, la mise en mouvement permettra d’accomplir ses ambitions.

Hypnose et Subconscient

Le chemin se fait en marchant.

Antonio Machado

L’hypnose est l’outil le plus adapté pour ouvrir les vannes du subconscient, pour interpréter les messages ou métaphores qui en sortent, ou encore pour développer sa créativité, son intuition, sa confiance en soi, ou encore se délivrer des blocages qui nous empêchaient d’avance. Il est possible de commencer par travailler avec un praticien en hypnose, également appelé hypnologue.

Il est également possible de se former directement à l’auto-hypnose grâce à des outils appropriés, telle que la plate-forme Psychonaute, véritable outil d’apprentissage de l’auto-hypnose pour développer sa créativité (mais également tout un tas d’autres compétences pour explorer son cerveau).

Mise en oeuvre de l’auto-hypnose : Qu’est-ce que l’hypnose ?

Vivez comme si vous deviez mourir demain, apprenez comme si vous deviez vivre toujours.

Bouddha

En français, le terme hypnose désigne à la fois des états modifiés de conscience,  les pratiques thérapeutiques utilisées pendant cet état et les techniques permettant de créer cet état (appelées techniques d’induction). Lorsqu’un individu est dans un état d’hypnose, ses perceptions sont modifiées par rapport à son état ordinaire. Les caractéristiques de ces états sont variées (perte des repères spatio-temporels, hallucinations, analgésies; anesthésies…). 

L’expérience hypnotique d’une personne dépend de sa personnalités, du contexte, de la méthode employée, des suggestions qui lui sont faites, de la profondeur de l’induction hypnotique et d’autres paramètres.

Une personne peut également développer une hypnose spontanée ou provoquer soi-même sa propre hypnose. On parle alors d’auto-hypnose.

Référence Wikipédia pour la définition de l'hypnose

L’auto-hypnose

Tu dois devenir l’homme que tu es.
Fais ce que toi seul peux faire.
Deviens sans cesse celui que tu es.
Sois le maître et le sculpteur de toi-même.

Friedrich Wilhelm Nietzsche.

L’avantage de cette outil est de pouvoir se pratiquer en tous lieux et seul. Il demande, comme la méditation de pleine conscience, un entrainement, car comme pour le piano, il ne suffit pas de de tâter quelques touches pour devenir un virtuose, ni de devenir bilingue après deux ou trois leçons d’une langue.

Les outils

On imagine ce qu’on désire, on veut ce qu’on imagine, on créé ce que l’on veut.

William Shakespeare

Protocoles, inductions hypnotiques, suggestions, métaphores, approfondissement de la transe, ancrage, sortie d’hypnose sont les principaux outils.

Comment les utiliser ?

  • L’induction hypnotique est la manière de passer d’un état ordinaire de conscience à un état de conscience modifiée, d’ouvrir la porte du conscient vers l’inconscient ( il peut par exemple s’agir du Body Scan, technique qui consiste à observer son corps et ses sensations en partant du sommet du crâne vers les pieds puis de remonter le chemin inverse pendant une dizaine de minutes. Il peut également s’agir d’imaginer le décollage d’un avion et les sensations que cela créé).

  • Le protocole est une construction créée en fonction de vos besoins et objectifs de travail.

Par exemple, le lieu ressource (pour prendre du recul, se connecter à une nouvelles ressources comme la créativité ou l’intuition) :

Confortablement installé, après avoir réalisé l'induction hypnotique (celle du décollage de l'avion), je laisse venir à moi un lieu où j'atterris (qui peut être réel ou imaginaire, déjà visité comme en souvenir ou totalement inventé selon l'idée que l'on s'en fait)... Un lieu où vous vous sentez bien ... Les yeux fermés, vous pouvez vous représenter ce lieu... Ses image et couleurs... Ce qui s'y trouve...  Ses odeurs...  Les sons... Vous pouvez vous y promener pour explorer ce qui s'y trouve... Toucher les matières... Ressentir l'air ambiant ou encore les sensations que cela vous procure... Autant à l'extérieur (comme la sensation de l'air sur la peau...), qu'à l'intérieur (comme les émotions que cela déclenche...). Vous pouvez imaginer que vous êtes ici sur votre territoire, un lieu qui vous appartient, qui n'est qu'à vous...  Vous pouvez gouter cet environnement et vous y sentir en totale sécurité. Ce lieu est votre lieu ressource. Celui où vous pouvez venir y chercher ce dont vous avez besoin... Confiance, créativité, intuition... Ce qui vous est nécessaire... Et vous pouvez imaginer comment vous vous appropriez cette ressource... De quelle manière elle entre en vous. À quel endroit de votre cors elle se positionne ?  Quelle est sa couleur ? A t'elle un mouvement, un son ? Comment vous la faite votre ?  Et les sensations, les émotions positives que cela vous apporte. Et comment chaque fois que vous en aurez besoin, vous pourrez revenir dans ce lieu ressource... 
  • La suggestion est une phrase courte qui s’utilise pendant l’état d’auto-hypnose (par exemple : je vais partir en voyage et découvrir une nouvelle manière de parler une langue que je ne pratiquais pas ou peu et cela va me permettre d’apprendre à parler de façon différente ou plus efficacement dans mon quotidien)

  • La métaphore consiste en une suggestion indirecte, une histoire que l’on se raconte ( par exemple :

  • L’approfondissement de la transe permet d’atteindre à un niveau plus profond (par exemple en effectuant le Body Scan une seconde fois)

  • L’ancrage est un outil qui permet de garder comme une empreinte, une trace du travail qui a été réalisé. Un peu comme on rapporte un magnet de voyage pour le coller au réfrigérateur et se souvenir du voyage à chaque fois que l’on passe devant. Par exemple, dans le cas du protocole lieu ressource, il peut s’agir de poser votre main sur votre poignet à mesure que la ressource choisie se développe en vous).

  • La sortie d’hypnose est une manière de revenir à un état de conscience ordinaire quand le travail est terminé (cela peut consister en une métaphore par exemple, si on reste sur celle du voyage, l’avion décolle pour sa destination vers l’inconscient à l’aller, c’est-à-dire l’entrée en transe. Puis, il peut revenir à l’aéroport de départ quand le voyage est terminé et que l’on peut reprendre le cours normal de ses activités. Bien entendu, on ne revient pas tout à fait comme quand on est parti puisqu’on ramène avec soi la ressource choisie).

Si vous souhaitez aller plus loin et vous procurer le livre de Jocelyne Striebig, Créativité et intuition avec l’auto-hypnose, voici le lien.