L’effet Barnum

Commencez par lire la description ci-dessous :

« Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n’avez pas encore utilisé à votre avantage. À l’extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou fait ce qu’il fallait (…) Par moments vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis qu’à d’autres moments vous êtes introverti, circonspect et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes »

Sur une échelle de 0 (médiocre)à 5 (excellent) : À quelle niveau de pertinence noteriez-vous cette description par rapport à votre personnalité ?

Lisez maintenant la description ci-dessous :

« Vous aimez penser à vous-même en premier : vous êtes plutôt égoïste même s’il vous arrive quelquefois de vous laisser aller à être généreux. Sensible au regard des autres, vous avez des difficultés à dire non, ce qui entraîne souvent des frustrations chez vous. Vous manquez de confiance en vous mais parfois, dans un regain de fierté, vous faites valoir vos droits et refusez de vous laisser faire. Vous ne manquez pas l’occasion d’économiser vos efforts, quand cela se présente, ce qui amène certains de vos proches à penser que vous êtes un profiteur. Il arrive fréquemment que vous enfreigniez les règles, mais toujours modestement pour ne pas risquer une amende ou d’autres peines. Vous préférez cacher ce que vous ressentez aux autres pour ne pas les froisser, et il vous arrive même de leur mentir, mais sans pour autant chercher à leur nuire. »

Sur une échelle de 0 (médiocre)à 5 (excellent) : À quelle niveau de pertinence noteriez-vous cette description par rapport à votre personnalité ?

Il y a de fortes chances que vous ayez noté 4 ou 5 la première description et moins de 2 la seconde… Non ?

Définition

On doit cette expérience datant de 1949 à Forer. Ce chercheur fit passer à chacun de ses étudiants un test de personnalité. Il jeta ensuite ces résultats à la poubelle et recopia un texte d’une analyse de personnalité extraite de la rubrique astrologique d’un magazine quelconque. Quelques jours plus tard, il remit à chaque élève le texte. Ils ne savaient pas que tous avaient reçu en fait le même. La moyenne des résultats obtenus est de 4,2 sur 5 ce qui démontre un important accord.

Ce résultat s’explique par ce que l’auteur a nommé l’ « effet Barnum ».

Cet effet se définit par la tendance à considérer des énoncés généraux sur la personnalité, généralement positifs, comme s’appliquant à soi.

Les psychologues Dickson et Kelly ont ensuite poursuivi les recherches sur cet effet, faisant notamment ressortir que l’évaluation de la pertinence augmentait selon différents facteurs, principalement:

 la persuasion du sujet que l’analyse s’appliquait à lui seul

– la reconnaissance par le sujet d’une autorité de l’évaluateur

– la présence dans l’analyse de traits majoritairement positifs

Cet effet fait partie de ce que l’on appelle des « biais cognitifs ». Pour en apprendre plus sur ce sujet, vous pouvez notamment lire les excellents ouvrages suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *